3

couleurs primaires pour recomposer tout le spectre lumineux

26

nombre de lettres avec lequel est écrite toute la littérature occidentale

« Un passé qui m’enrichit », c’est ainsi que Soheil, décrit modestement son extraordinaire parcours, de l’Egypte à la Chine en passant par le Liban ainsi que cette exceptionnelle curiosité intellectuelle qui l’habite en permanence. Homme de finesse, passionné de philosophie grecque et chinoise, perfectionniste à outrance, Soheil a à cœur d’inscrire son travail de graphiste dans un contexte plus large. Avec pour résultat que chacune de ses créations, dans lesquelles la typographie occupe toujours une place de choix, sont uniques, comme ciselées dans l’Histoire avec un grand H.

Soheil découvre le monde de la publicité en arrivant au Liban, à l’âge de 11 ans. Fasciné par cet univers, il entreprend de redessiner chaque logo qu’il découvre. Une passion qui l’amène naturellement à des études artistiques, toujours sous le soleil de Beyrouth. À la fin des années 60, il arrive à Genève où il entreprend des études de graphisme à l'école des Arts Décoratifs. Diplôme en poche, il s'inscrit à l'école des Beaux-Arts où il étudie la communication audio-visuelle, réalise un film d'animation, apprend les métiers de l'estampe et se perfectionne dans l'art de la typographie. Pour son travail de diplôme, il entreprend la réalisation d'un livre d'art dont il écrit le texte, compose ce texte à la main en caractères de plomb, grave les illustrations et imprime le tout feuille à feuille. Ce livre, «Histoire vraie quoique imaginaire de Tch’eng Wang, le Fou», a été sélectionné pour faire partie de l'exposition des 100 ans du Musée d’Art et d’Histoire de Genève, en 2010.

"Un voyage de mille lieues commence par un simple pas."
Lao Tseu

Passionné par la culture chinoise, il en étudie la langue à l'Université de Genève et part pour deux ans découvrir le pays et s’initier à l'art de la calligraphie et à celui de l'estampe chinoise à la Central Academy of Fine Arts de Pékin.

De retour en Suisse, il retrouve son activité de graphiste, qui s’articule autour d’un point central : l’identité visuelle. Cela commence par un symbole ou un logotype, puis s’étend, en fonction des besoins spécifiques de chaque client, à tout ce qui se publie, s’affiche ou se distribue en son nom — papeterie, cartons d’invitation, brochures, livres d’édition et publications diverses. Une activité qui privilégie le travail sur la lettre et le signe, sans pour autant négliger une rigueur infinie pour la construction des feuilles de style et la gestion automatisée des données dans les fichiers informatiques.

Ayant rejoint blossom en 2008 en tant que graphiste freelance, il poursuit parallèlement son activité artistique, centrée notamment sur l'écriture et la calligraphie.

Soheil maîtrise parfaitement le français, l’anglais et le chinois.

Moodboard

Contactez-nous !

T +41 22 344 79 02

Rue des Vieux-Grenadiers 10
1205 Genève
Suisse

Inscription newsletter

blossom sur les réseaux

afficher le plan